En écoute, « Mica » le premier EP de l’artiste taïwanaise Scintii

Il nous arrive souvent de nous perdre sur SoundCloud. L’activité est chronophage mais s’avère être plus que satisfaisante ; qui plus est rémunératrice de nouveaux morceaux à écouter en boucle. Notre découverte du jour s’appelle Stella Chung, alias Scintii lorsqu’il s’agit d’être sur scène, de revêtir la cape d’artiste.

Cette compositrice et chanteuse taïwanaise a sorti le mois dernier son premier EP intitulé Mica. 15 minutes pour dire au revoir à la capitale anglaise où elle a étudié la musique, mais aussi 15 minutes pour se retrouver dans sa ville natale, sous les néons qui ornent les murs des rues. Quatre morceaux finalement lost in translation, à mi chemin entre Londres et Taipei.

036_800
credit : Tseng Yen-Lan

Mica s’est composé dans le silence de la nuit. La placidité et la quiétude des heures tardives se révèlent sous la danse lancinante des synthés. Les paroles sont prononcées à demi-mots. Pour autant, on y trouve quelque chose de scintillant, de coruscant. On se perd au grès des bass profondes et sombres empruntées au grime, bien que délesté par une mélodie spectrale.

Mica, premier EP de Scintii sorti le 17 février dernier, Eternal Dragonz

 

Scintii est issue du collectif Eternal Dragonz, dont Mica est le deuxième release. Ce projet collaboratif réunit différents musiciens, designers, écrivains qui diffusent à travers l’art un souffle venu d’orient. Leur premier opus Karaoke Vol. 1 résonne sous les kick énervés.

Vous pouvez retrouver Scintii sur les internets via soundcloud, instagram ou encore twitter.

032_800
credit : Tseng Yen-Lan
Publicités