MUSIQUE : COMMENT ISLAMIQ GRRRLS NOUS FAIT DANSER LA LARME À L’OEIL

Si vous n’avez pas encore entendu parler d’Islamiq Grrrls ça ne devrait pas tarder. Née et habitant à Berlin, elle s’est construite en quelques mois un univers tout à son image, lancinant, triste, mais qui donne envie de remuer son corps et d’écouter l’EP qui sortira en janvier prochain. 

 

PREMIER LOVE

Son premier morceau  « You don’t love me » fait son apparition sur soundcloud il y a quatre mois, puis elle enchaîne avec « Yr Love », deux morceaux très aériens, planants, centrés sur  l’amour. Une mélancolie bien saccadée par des beats forts et sombres. C’est tout à l’image de l’artiste qui a déjà fait parler d’elle dans les playlists de Dazed ou The Fader.

Après avoir fait des études de mode à Paris pendant quelques années, elle cherchait quelque chose de plus constructif à faire et la musique lui est apparue comme un rêve :

J’ai fait pas mal de boulots qui  m’ont épuisés mentalement, et qui      m’amenaient nulle part intellectuellement. J’ai fait une crise de nerfs, quoi. Je savais pas trop quoi faire de moi, alors j’ai regardé autour de moi et la musique était là. Elle y était tout ce temps, mais j’ai jamais osé y toucher. Faire de la musique c’était comme si le sol s’était écarté devant moi et ce rayon d’or aveuglant m’a englouti et m’a jamais remis sur terre.

 

UN EP POUR JANVIER

 

Une personne que j’aime. Le quotidien. La solitude. L’ennui. La démence. Voilà ce qui m’inspire.

Si sa musique peut être interprétée comme étant des lignes de sons  émotionnelles qui se mêlent à une voix très rêveuse c’est parce qu’elle puise ses inspirations dans son quotidien, quelque chose de sincère et d’ailleurs.

On a donc voulu savoir comment elle faisait pour créer et composer cette atmosphère si vaporeuse, qui réussit à retenir l’attention dès les premières secondes:

 

Je ne sais pas trop… c’est comme quand tu as tes règles et l’envie de sucre te prend en pleine nuit. T’as ce souvenir d’un vieux morceau de chocolat noir, alors tu te mets à faire tous tes placards. Tu tombes sur des vieux bonbons de réglisse, et des miettes d’amandes au fond d’un sachet. Parfois tu finis par trouver le bout de chocolat noir tant désiré, parfois tu dois t’empiffrer d’autres cochonneries.

Avec un Ep prévu pour janvier prochain et des concerts à venir en Europe (et ailleurs) on attend avec impatience la sortie de nouveaux morceaux qui nous emmèneront un peu plus loin dans les profondeurs de son esprit.

En attendant et pour nous faire patienter on a eu le droit à un mix réalisé pour nous :

 

 

 

Islamiq Grrls Facebook Page 

Publicités