CINÉMA : Encounters, le festival international du film documentaire d’Afrique du Sud

Le 2 juin prochain s’ouvrira la 18ème édition d’Encounters à Johannesburg et Cape Town : c’est environ une cinquantaine de films documentaires sud africain et internationaux qui seront présentés 10 jours durant. Ok, l’Afrique du Sud c’est loin, mais on a fait une petite sélection des films à surveiller !

 

Mapplethorpe : Look at the pictures (2016), Fenton Bailey & Randy Barbato

Ce documentaire retrace la vie controversée de l’artiste. Ses magnifiques portraits, natures mortes et scènes érotiques gay ont défini l’art photographique des années 80 et ont contribué a donner une certaine visibilité à la culture gay. Depuis sa petite ville et son éducation populaire, jusqu’au Chelsea Hotel avec Patti Smtih, en passant par le succès qu’il a connu à New York dans le mode de l’art des années 80 et sa mort en 1989, Mapplethorpe suit la vie, les images de l’artiste ; portrait d’un homme qui a dédié sa vie à faire de la photographie un medium estimé et respecté des beaux-arts.

 

Alive & kicking, the soccer grannies of South Africa (2015), Lara-Ann De Wet

Limpopo, province d’Afrique du Sud. Les grands-mères « Vakhegula Vakhegula » lacent leurs chaussures de foot et donne un coup de pied dans des siècles de tabous. Elles jouent sérieusement au foot jusqu’à ce que les rires et les chants traditionnels cassent la partie ; c’est un combat singulier qui est exposé ici, un combat pour une vie décente, une bonne santé, une manière de saisir la joie dans un monde brutal.

 

The Pearl of Africa (2015), Jonny Von Wallstrom

En 2014, le tabloid ougandais Red Pepper publie les informations personnelles de 200 personnes LGBTI en Ouganda ; le nom de Cleopatra Kambugu y apparaît. Ce film raconte l’histoire de Cleo après cette révélation et sa décision de quitter l’Ouganda avec son mari, Nelson Kasaijia, afin de subir une opération trans-génitale en Thaïlande. Plutôt que de montrer le contexte dans lequel Cleo prend sa décision, ou encore les politiques répressives anti-LGBT ougandaise, le réalisateur suédois von Wallstrom porte un œil observateur sur le couple qui part vers une nouvelle vie. Sa caméra enregistre l’intimité de Cleo et Nelson ; c’est un portrait calme et complet portrait de deux personnes remarquables.

 

Pink Boy (2015), Eric Rockey

Jeffrey, enfant de six ans qui ne se conforme pas aux stéréotypes de genre, aime tout ce qui est brillant et rose. Ses mères adoptives, qui sont conscientes de sa vulnérabilité et de son fort potentiel de découverte de soi, vont devoir trouver l’équilibre entre lui donner la liberté d’être lui-même et le préserver.

 

Slagpan (2015), Nthabiseng Sephoko

Yonela Tyatyeka est une jeune activiste qui est née et a grandi à Slagpan, dans le ghetto de Nyanga à Cape Town, un quartier où le taux de crime est le plus élevé du monde. Cette jeune lesbienne est determinée à combattre la violence et la discrimination malgré de douloureuses expériences aux répercussions bouleversantes.

 

 

Raving Iran (2016), Susanne Regina Meures

Anoosh et Arash sont la musique underground de Téhéran  ; ils organisent des fêtes secrètes dans le désert. Leur amour de la musique électronique et des rave nocturnes leur font risquer la prison, ou pire, la mort. Ils ont récemment produit leur premier album, Blade & Beard, qu’ils vendent sur le marché noir. Finalement, la police islamique arrête Anoosh. Cette vie les déprime, mais soudain, un rêve s’offre à eux : jouer dans le plus grand festival techno d’Europe. 

Publicités