INTERVIEW AVEC LE COLLECTIF TYCI

 

TYCI est un collectif de femmes originaire de Glasgow qui, à travers différents médias -internet, radio, fanzine-, questionne le féminisme, des artistes et monte des événements.

 

Extrait de leur dernier fanzine
Extrait de leur dernier fanzine

 

 

Comment le collectif est-il né ? 

Lauren Mayberry : Quand j’ai commencé TYCI en 2012 c’était un club, un moyen de promouvoir les artistes féminins. Depuis le collectif a évolué en tant que site internet, radio en ligne avec des podcasts, avec bien entendu des événements présentant des lives. Nous sommes une équipe de volontaires basée dans le monde entier.

 

Peux-tu nous dire qui est impliqué dans le collectif et comment ça se passe?

Lauren Mayberry : L’équipe de base est à Glasgow, elle travaille pour le collectif tous les jours. Quelques femmes travaillent sur les relations publiques, d’autres sont artistEs, designers, musicien.ne.s et étudiant.e.s. Toutes les autres écrivent d’un peu partout dans le monde pour enrichir le contenu web.

 

Quel est le but de votre collectif? 

Lauren Mayberry : Le but est de créer un espace où les femmes peuvent parler de leurs idées et également des différentes identités féministes.  La plupart des choses que l’ont fait sont connectées à la culture pop, la musique, le cinéma, les arts. On est définitivement inspirée par Bitch, Rockie et Feministing. Je pense que parler de féminisme en dehors d’une vue plus académique, le désacraliser, c’est quelque chose qu’on peut et qu’on doit faire afin de l’inclure dans la vie de tous les jours.

IMG_5965

Quels sont vos projets pour le futur? 

Amanda Stanley  : 2016 aurait dû être notre année pour une organisation plus internationale mais on est contentes d’avoir eu des opportunités incroyables qui nous permettent de nous booker jusqu’en automne. Sans trop en dire, nous avons la chance d’inclure notre fanzine dans un workshop le 20 Avril au Glasgow Zine Festival. On organise également une soirée au Hidden Door Festival à Edinburgh le 2 Juin avec Rosie Lowe et plus d’artistes seront annoncées par la suite. Sur le long terme on est motivées à continuer pour développer une plus grande audience, tout en continuant à travailler avec des associations, des collectifs, ça signifie beaucoup pour nous.

 

Vous avez vraiment beaucoup de moyens pour communiquer vos messages : events, radio, fanzine, website, savez-vous qui sont vos lecteurs? 

Amanda Stanley : Notre audience est vraiment un mélange de personne venant du monde entier, avec une prédominance au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Notre fanzine est distribué uniquement à Glasgow et aux alentours (si on a un événement en dehors de la ville), mais tout peut être accessible en ligne sur le site internet. Nos événements eux sont généralement remplis d’amateurs de musique et de fans du collectif.

C’est assez positif de voir que pleins de personnes différentes venant du monde entier sont connectées avec nous et notre travail. Comme nous sommes une plateforme libre nous encourageons les visiteurs à collaborer avec nous, dans l’espoir de rencontrer des personnes et diversifier les discussions au maximum. Je pense que c’est cette accessibilité qui fait que nous sommes suivies aujourd’hui.  Le fil change tout le temps en fonction de ce qu’on reçoit ce qui nous fait apprendre beaucoup de choses chaque jour.

 

Quelles femmes vous ont inspirées et pourquoi? 

Lauren Mayberry : J’ai toujours été inspiré par ce qu’à récemment dit Rosario Dawson à propos des élections aux US à venir et la politique de Bernie Sanders. C’est excitant de voir des personnes essayer de changer le traditionnel discours des politiques américains. J’ai aussi toujours admiré Maya Angelou, Kathleen Hanna et Amy Poehler.

Amanda Stanley : J’ai toujours trouvé cette question difficile, mais dans ma tête il y a quelque chose qui m’a vraiment plu ces dernières années, c’est le travail de l’auteur Maggie Nelson. Son livre Les Argonautes est sorti l’année dernière aux Etats-Unis et vient de sortir en Europe. C’est un mémoire, un essai, qui questionne la famille, le genre et la sexualité dans une écriture très personnelle et sincère. Je n’ai jamais lu de livre comme ça, c’est une écrivaine très douée.

 

 

http://www.tyci.org.uk/wordpress/

 

 

 

 

ENGLISH VERSION –>

 

 How did TYCI get started?

 Lauren Mayberry: I originally started TYCI as a clubnight in 2012 as a way to provide a platform to promote female artists. Since then, the collective has grown into a blog, radio show and podcast, with lots of different live events and volunteer contributors based around the world.

 

 Can you introduce the people who are involved in the collective?  

Lauren Mayberry : We have a core team based in Glasgow who work on the collective every day. Some of the women work in PR, whilst others are artists, designers, musicians and students. We also have a wider group of contributors based around the world who write for the website.

 

 What is the goal of your collective? 

 Lauren Mayberry : We want to create a space where women can talk about ideas and their own feminist identities. Most of what we do is connected to pop culture – music, film, art – so we are definitely inspired by things like Bitch, Rookie and Feministing. I think taking feminism out of academic texts and showing that it is something we can and should talk about in relation to our everyday lives is very important.

IMG_5965

 

What are your plans for the future? 

 Amanda Stanley: 2016 was meant to be a year of internal organisation, but we have been so lucky to be offered amazing opportunities that we’re already finding ourselves booked up until Autumn. Without giving too much away, I can say that some of these plans include hosting a zine workshop on 30th April at Glasgow Zine Festival and we are curating an evening at Hidden Door Festival in Edinburgh on 2nd June with Rosie Lowe headlining and more artists to be announced soon.
Looking further ahead from this year, the collective is keen to continue working closely with charities and community organisations that mean a lot to us, and developing our content to reach as big an audience as possible.

 

 You’ve got many ways of communicating the message of TYCI: events, radio, podcasts,  website, the fanzine… Who is your audience ?

Amanda Stanley : Our audience is a really great mix of people from all over the world, but I would say predominately UK and USA. Our zines are only distributed in and around Glasgow (or if we are at an event out of town) but can be digitally accessed online too, whilst our events tend to be filled with music lovers and fans of the collective. But in general, it is really positive to see how many people from all over the world connect with what we are trying to achieve. As we are an open platform, we encourage people to get in touch and contribute to our monthly themed website call outs in the hopes of getting as wide and diverse a discussion going as possible. I think it is that accessibility that makes TYCI so integral to a lot of people who follow us. The conversation is always changing and adapting with the submissions we receive, and we are all learning and understanding more about different issues every day.

 

Which women inspired you and why?

 Lauren Mayberry : I have been really inspired by what Rosario Dawson has been saying recently in relation to the upcoming US election and the policies of Bernie Sanders. It is so exciting to see people trying to change the traditional narrative of American politics. I also always, always admire Maya Angelou, Kathleen Hanna and Amy Poehler.

 Amanda Stanley : I always find this question difficult to answer, but off the top of my head, something i have enjoyed in recent years is the work by author, Maggie Nelson. Her book, The Argonauts came out last year in the US and just came out last week here in Europe. It’s part memoir, part essay think piece, and really questions family life and gender and sexuality in the most personal and honest way. I’ve never read a book quite like it. I cannot recommend it enough, or any of her work actually, she’s an extremely talented writer.

 

 

http://www.tyci.org.uk/wordpress/

Publicités