London Short Film Festival : La sélection « Girlhood »

Dimanche 10 janvier, le London Short Film Festival présentait la sélection Girlhood, huit courts-métrages sur les angoisses et tribulations d’adolescentes. Huit univers sur le passage à l’âge femme, la puberté, la découverte de soi et de l’autre.

        • GRANDMA’S BIG SCHLEP

grandma

Sophie Clarke 20 mins

Hannah et Rivkah découvrent que leur grand-mère n’était pas juive, comme elles l’avaient toujours cru. Pour cette raison, elle ne peut être enterrée au cimetière juif aux côté de son mari. Les deux sœurs tentent de démêler le bien du mal, et leurs plans les amènent à révéler d’autres secrets de famille…

Le plus : Mélange de sensualité et de talent qui nous rappelle les actrices de Mustang, Chrissy Hutchings est fascinante dans le rôle de Rivkah.

        • JELLYFISH

Sophie Littman 2 mins

Un très court-métrange en voix-off. Eloise a raté son test de biologie, et nous parle de méduses. Un joyeux nœuds de réflexions et d’images.

        • MURMUR

Aurora Fearnley 8 mins

Une jeune fille enfermée dans une communauté conservatrice décide de s’échapper.

Le plus : Une esthétique recherchée, une atmosphère assez étouffante pour être réaliste.

        • NIGHT OWLS

maxresdefault

Sophie Black 14 mins

Night Owls est une rencontre entre deux solitudes. Mari, une adolescente en pleine fugue s’invite chez Kent, un trentenaire solitaire. Malgré sa réticence à laisser l’intruse pénétrer sa maison, Kent accepte de l’héberger jusqu’à ce que la pluie cesse.

        • OFFSIDE

offside1

Jimmy Dean 17 mins

Kirsty a onze ans et joue dans l’équipe de football des garçons. Son père, qui l’élève seule, lui apprend qu’elle va bientôt perdre sa place.

Le plus : Une belle réflexion sur le corps comme atout et comme ennemi.

        • SEACHILD

seachild

Min-ha Kim 7 mins

À l’aube de la puberté, Sora décide de suivre un groupe d’hommes dans la ville. Elle est à la recherche de sa mère.

Le plus : Seachild est un film d’animation à l’esthétique violente et glauque. Le voyage d’un cauchemar à un autre.

        • THE EARTH BELONGS TO NO ONE

the-earth-jessy-and-gun

Ani Laurie 20 mins

La petite sœur de Jessy-May se fait agresser à l’école. Elle ne parle plus. Jessy-May va tenter de la protéger en lui fournissant les armes nécessaires…

Le plus : Le début et la fin du film sont clairs, l’image est franche et n’exige pas d’explication dialoguée.

        • TWO SEAS

two seas

Orlando Cubitt 15 mins

Alors que ses rêves d’avenir semblent s’effondrer devant elle, une jeune fille éprouve le besoin de rejoindre la mer. Une histoire d’amitié froissée et de famille en crise. Une histoire d’adolescence, en somme.

Le plus : Une image très recherchée, un film d’une poésie réaliste.

Du talent et de jolies histoires. On pourra regretter que la découverte de la sexualité soit peu représentée.