MUSIQUE : Silvana Imam et Beatrice Eli, la Suède qui nous épate

150616 Musikerna fr.v Beatrice Eli och Silvana Imam inför deras gemensamma spelning på Liseberg i Göteborg.

Silvana Imam et Beatrice Eli sont deux filles passionnantes. En plus d’être en couple, les deux artistes cumulent les talents. 

 

téléchargement

SILVANA IMAM – UN DEBIT DE PAROLES

Agée de 28 ans, Silvana Imam nous plonge dans un univers regroupant poésie et rap. Après avoir étudié la psychologie et une rupture douloureuse, l’artiste se lance dans une véritable carrière musicale. Ecrivant des poèmes depuis son plus jeune âge, ces mots qu’elle arrache au micro remplace le journal intime qu’elle n’a jamais eu. Son premier album sorti en mai 2013 Rekviem reste assez calme : beats lancinants et sonorités dark portant des allures de regrets.
Un an plus tard, l’artiste sort son EP Nar du ser mig – Se dig en mai 2014 : des musiques plus bruts, des paroles cinglantes ; « Don’t fuck with us », « Power pussies » ou des envies de parler de choses qu’elle n’avait pas encore exprimé.

Lors d’une récente interview dans Noisey l’artiste affirme sa volonté de se battre contre le patriarcat :

This is about my life and my own survival in this patriarchal and anti-democratic world. A woman who writes love songs to other women causes immediate chaos in most peoples’ minds? That is something you should question.

(C’EST A PROPOS DE MA VIE ET DE MA SURVIE DANS CE MONDE PATRIARCAL ET ANTI-DEMOCRATIQUEUne femme qui écrit des chansons d’amour à une autre cause immédiatement le chaos dans l’esprit des gens. C’est quelque chose auquel on devrait réfléchir).

La très bonne nouvelle, c’est qu’un nouvel Ep devrait voir le jour en début d’été prochain et qu’il y aurait sûrement moyen de la croiser pour un show à Paris et en Belgique.

https://soundcloud.com/silvanaimam

BEATRICE ELI – POP TROP FRAISH

À l’inverse de Silvana Imam, Beatrice Eli cultive une pop très pop. A l’image des artistes du coin comme Lykke Li ou Robyn, elle nous propose des instrus assez électroniques qu’on peut écouter sur son premier Ep It’s Over sorti en 2012, avec le morceau Violent Silence. Deux ans plus tard son premier album « Die Another Day » sort sur Razzia records. Un album avec des thèmes récurrents comme le sexe, la drogue et les filles « this album is about sex, drugs and girls« . On y retrouve le morceau Girls, dédié à son obsession pour les femmes.

Dans une interview, Béatrice Eli fait comprendre qu’à travers ce dernier album elle voulait avant tout s’exprimer sur son quotidien:

I don’t want to be a bisexual in public and a lesbian at home. That would be horrible.

(Je ne veux pas être bisexuelle en public et lesbienne à la maison. Ca serait affreux).

Ensemble ou chacune de leur côté, ces deux artistes réunissent la voix des femmes, soulèvent les inégalités et se battent de manière consciente pour la visibilité des homosexuelles. Deux filles talentueuses dont on espère entendre bientôt parler !

https://soundcloud.com/beatriceeli