CINEMA : Le Festival Films de Femmes milite pour l’environnement

Du 13 au 22 mars prochain se déroulera le Festival International du Films de Femmes de Créteil et du Val-De-Marne : entre féminisme et action culturelle, zoom sur la 37e édition.

Alors que les enjeux liés à l’environnement font l’actualité, le festival au rayonnement international propose de centrer sa nouvelle édition sur le parallèle Nature/Culture, où quand les femmes interrogent l’avenir de notre planète et leurs avenirs dans le cinéma.

Depuis 36 ans maintenant le festival accueille des réalisatrices du monde entier mettant en avant le regard que chacune d’elle porte sur notre société. A travers le cinéma, l’événement promeut l’engagement artistique, politique et social des femmes dans le monde luttant alors contre toutes formes de discriminations. L’image et les différents modes de représentations sont placés au centre des réflexions proposées et toutes les travailleuses du film sont célébrées : actrices, réalisatrices, monteuses… En contribuant à l’évolution des regards et des modes de représentations des femmes du 21e siècle, Films de Femmes se veut un lieu de mémoire, de culture et de solidarité. En effet, parallèlement à l’activité de festival, des forums sur de nombreux thèmes sont mis en place (la violence, la prostitution, le racisme y sont notamment traités), des ateliers jeune public se développent, des « leçons de cinéma » encadrées par des réalisatrices témoignant de leur parcours d’artiste et de femme sont établies.

A Lullaby Under The Nuclear Sky de Tomoko Kana (Japon) qui sera présenté dans la section « Turbulences »

Pour la 37e édition, Films de Femmes organise des compétitions récompensant fiction, documentaire et court-métrage impliquant, au-delà du jury traditionnel, les jeunes, le public, les détenues de Fresnes chacun remettant un prix au film de leur choix et illustrant alors parfaitement l’ouverture d’esprit prônée par le festival. Parallèlement à la compétition traditionnelle, une section « Turbulences » sera ouverte réunissant des réalisatrices posant la question de territoire, de l’espace, de l’environnement, des outils de production et de l’argent : à travers ces questions, il s’agit d’interroger l’avenir de la planète en dénonçant les désastres en série qui menacent l’environnement. Le collectif des réalisatrices équitables du Québec, invitées d’honneur de cette nouvelle édition, viendra présenter leurs initiatives et leur combat : en dénonçant, en 2008, l’inégalité face aux subventions données par la Société de Développement des Entreprises Culturelles, le collectif a su sensibiliser les institutions en devenant un exemple pour les Européennes.

Finalement, pour cette édition 2015, le Festival International du Films de Femmes mettra en avant un cinéma équitable, voire écologique qui prendrait en compte dans ses propos artistiques comme dans ses modes de production, des ambitions plus collectives et plus durables ; la question de la place de la femme dans le cinéma, dans la culture en général fera par ailleurs partie intégrante des débats. La programmation complète n’est pas encore en ligne, mais cela ne saurait tarder, restez connectés !