Les Femmes s’en Mêleront encore en mars prochain !

Le festival Les Femmes s’en Mêlent vient chaque année montrer à Paris et à la France entière que les femmes ont du talent. Cette année, le mois de mars sera donc bien chargé pour les parisien(ne)s.

Les Américains, RONiiA

Créé en 1997, ce qui deviendra par la suite l’un des plus grands, voire le plus grand, festival féministe de notre pays n’était pourtant pas destiné à avoir une telle portée. Le succès grandissant, les organisateurs des Femmes s’en Mêlent ont suivi la cadence afin de proposer à chaque édition de la nouveauté et de la qualité.

L’art est mis en lumière pour nous offrir le meilleur de la scène française et internationale au féminin. On se souvient bien d’Alice Lewis, Dominique Young Unique ou même Ena Lind qui ont testé pour notre plus grand plaisir les scènes parisiennes.

Cette année, c’est au tour de nouvelles – et moins nouvelles – arrivantes de nous prouver de quoi elles sont capables.

Les festivités franciliennes s’ouvriront le 14 mars, avec Jeanne Added et Robi à Ris-Orangis avant de conquérir le cœur de la capitale en invitant Mansfiel.Tya, la canadienne C.A.R et ses compatriotes Cosmetics, les américains du groupe Roniia ou bien Gazelle Twin, directement arrivée de Brighton.

Il y en aura pour tous les goûts, passant de l’électronique raffinée de Chloé Raunet au hip-hop de Little Simz, aucun domaine ne sera négligé. Il est déjà temps de commencer à économiser, le prix des soirées majeures oscillant entre la quinzaine et la vingtaine d’euros.

Mais pas de doute, l’investissement sera bon. Les Femmes s’en Mêlent constituent désormais une valeur sûre en terme de qualité musicale et d’innovation. Vous pouvez commencer à parier sur les talents sélectionnés, ils ne mettront pas bien longtemps avant de conquérir la scène internationale, quand ce n’est pas déjà le cas.

On vous laisse découvrir le programme détaillé en attendant ce mois de mars qui s’annonce riche en découvertes (et un peu moins riche en $$$).