NEWS : Femen lance un appel à la mobilisation générale

7514409-les-femen-jugees-en-france-des-requisitions-moderees

Femen lance un appel à la mobilisation ce weekend. 

Après les divers procès impliquant Femen et ex-Femen au sujet de leurs actions à l’église de la Madeleine ainsi qu’au sein de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, la justice française semble être déterminée à qualifier l’utilisation du corps de la femme, en particulier de la poitrine, d’exhibition sexuelle.

Loin de condamner toutes les formes de nudité, l’emploi à des fins politiques du corps féminin gêne et tend à servir de d’arme aux opposants du féminisme afin de faire aboutir des condamnations pénales.

Très vague, la notion pénale d’exhibition sexuelle englobe une multitude de définitions sans pour autant définir les contours réels de cette dernière. Aussi, l’appréciation du personnel judiciaire est déterminante afin de qualifier les faits dénoncés de façon pénale.

Dans les procès précédemment cités, la justice semble en avoir une définition assez stricte et inégale. L’exposition au regard de tous de torses masculins aurait-elle fait l’objet d’une telle qualification ?

L’exhibition sexuelle, selon l’article 222-32 du Code Pénal, est passible d’un an d’emprisonnement et 15 000€ d’amendes, tout ceci souvent assorti d’un fichage au fichier national automatisé des empreintes génétiques (article 706-55 du Code de Procédure Pénale).

Aussi cette manifestation va au delà des frontières de Femen. Refuser cette qualification, c’est aussi refuser l’objectivation sexuelle de la femme et refuser une attaque peu dissimulée envers le féminisme de façon générale.

Afin d’obtenir des détails au sujet de cette manifestation, qui sera rappelons-le politique et pacifique, vous pouvez écrire à l’adresse générale de Femen (joinfemenfrance[at]gmail.com) avec pour objet du mail « Mobilisation ».

Publicités