L’hystérie, la maladie de l’utérus

Attitude-démonique-196x300

L’hystérie est un trouble psychique, témoigné par une exaltation exagérée des sentiments. Bien que les femmes soient les plus touchées, les hommes peuvent l’être aussi. Les premiers diagnostiques se font durant l’antiquité, ils établissent l’hystérie comme une maladie exclusivement féminine. Ce serait la faute de l’utérus, en grec hustera qui a donné hystérie.

L’utérus était un petit animal sans âme, pas nouveau, les Égyptiens le considéraient déjà comme ca. Il se baladerait partout dans le corps pour s’accrocher aux organes et causer plein de troubles dont l’hystérie. D’après Hippocrate, c’est parce qu’il n’a pas sa dose de rapport sexuel,  donc il est asséché et tout léger, libre de se déplacer. Cela se traduit par des difficultés respiratoires, des dérèglements d’humeur et tout ça avec une jolie dose de théâtralité.  La prescription était simple : fornication, pour maintenir l’utérus humide et en place. Et cette croyance va perdurer jusqu’au XIX siècle.

Au Moyen-âge, la religion prend le dessus et l’hystérie est liée au Malin. Comment reconnaître une hystérique d’une possédée ? La présence de suffocation. Après il y a le choix entre l’exorcisme et le bûcher, Harry Potter n’était pas encore là pour mettre les sorcières à la mode. Pour savoir comment reconnaître une sorcière, il y a ce joli manuel publié en 1487. A partir de la Renaissance, l’hystérie revient tant bien que mal au domaine médical, mais ce n’est qu’au XVIIe siècle que l’hystérie trouve sa cause dans le psychisme, puisque la maladie peut se déclarer chez les deux sexes, les femmes ne sont plus les seules hystériques ! Mais le sexe pour guérir l’hystérie n’est pas passé de mode pour autant, depuis les illustres Grecs, les massages des organes génitaux jusqu’à l’orgasme sont toujours prescrits. Le Dr Granville invente au XIXe siècle, un appareil électrique recréant le massage pelvien. Le vibromasseur. Il faudra cependant Charcot et Freud pour remettre l’hystérie là où elle est, c’est-à-dire dans le cerveau.

L’hystérie est maintenant classée comme étant un trouble mental, traité selon son degré par des psychothérapies et non plus par l’orgasme. Et la sécurité sociale refuse de prendre en charge les vibromasseurs.

Publicités