Cinéma : J’ai vu la vie d’Adèle et j’ai pas trouvé de jeux de mots drôles pour le titre.

la-vie-d-adele-lea-seydoux-adele-exarchopoulos

Hier soir on s’ennuyait, le dimanche c’est souvent le flou et quelques bières, heureusement pour nous le streaming existe. Je n’avais jamais vraiment eu très très envie de voir La Vie d’Adèle au cinéma, pas plus attirée que ça par l’histoire, ça ne me dérangeait pas de le voir quelques mois plus tard après tout le monde. Après quelques recherches on l’a facilement trouvé en bonne qualité, on laisse charger, on roule et on attend.

L’amour inexistant / le porno réel

Des films contant les amours lesbiens j’en ai vu, des mauvais, des bons, des niais, l’amour n’a pas vraiment de sexe qu’il soit lesbien ou hétérosexuel l’intensité des sentiments ne changent pas. Mais là, je n’ai pas compris. Si le premier plan de la rencontre entre les deux filles sur la place, m’a réellement laissé sans voix et paru résumer quelque chose de peu définissable comme un “coup de foudre” le reste du film m’a royalement fait chier.
Une histoire d’amour qui est tournée autour du sexe et je pèse mes mots car je n’ai surement pas la même vision du sexe que celui du réalisateur, des plans qui me faisaient rire, qui me dégoutaient un peu aussi je dois l’avouer. Ce qu’il a oublié ce sont les sentiments, la plupart des scènes sont vides, un peu fades, il n’y a pas ce truc qui vous cramponne, l’amour retranscrit comme un duel entre deux chairs. Je pars du principe où chacun vit la relation amoureuse à sa manière, mais il y a quand même une échelle que tout le monde connait, lorsque qu’Adèle trompe Emma, elle revient vers elle non pas en la suppliant mais en criant le manque corporel et sexuel, avez-vous déjà récupéré quelqu’un en lui disant que vous aviez juste envie de la baiser?

Le Tyran Kechiche

“Je me suis finalement peu interrogé sur le thème de l’homosexualité.Pendant le tournage j’ai rarement eu conscience qu’il s’agissait de deux femmes. Je regardais deux personnages qui s’aiment et l’idée qu’elles étaient du même sexe m’a échappé. Il y a bien eu ces moments où ça m’a rattrapé- comme la scène ou elle lui dit “ j’ai mes règles”
Telle est la phrase du grand Kechiche, réalisateur confirmé depuis des années, décoré deux fois par le gouvernement de Ben Ali et qui a un peu trop fait parler de lui durant les mois précédent avec ce film. Film tourné en cinq mois avec un budget de 4 000 000 euros ( IZY) pour en ressortir 179minutes de jenesaisquoi. Je ne sais pas si ça vaut la peine de s’attarder sur ce personnage qui s’en sort très bien niveau critique, des ouvriers non payés, qualifié d’agressif, entorses au droit social, imposer aux actrices une scène de sexe travaillée pendant dix jours et réel. lol.
Le constat est assez triste, s’il a voulu faire de cette adaptation une oeuvre d’art, c’est un peu loupé, Kechiche reste un ignorant, bourré de paradoxe .

Adèle Exarchopoulos

Elle est une jeune actrice âgée de 20ans comptant une filmographie d’une dizaine de longs métrages , pour moi c’est elle le point positif. Tout n’est pas négatif ENCORE HEUREUX ce film a quand même eu une palme au festival de Cannes et plus j’y réfléchis plus je comprends que c’est sans doute grâce à l’étonnante performance d’Adèle.. Un jeu qui rattrape le mauvais de Seydoux et heureusement qu’elle est là. Son personnage ramené au rang d’ado perdue, en pleine quête d’identité sexuelle, justifie quelques gros plans émotionnels ( et encore..) .

Bref, je ne suis pas critique de cinéma, j’ai juste regardé la Vie d’Adèle en streaming, et ça m’a saoulée.

http://lavraieviedadele.tumblr.com/
LE FILM EN STREAMING ( chut ).

Publicités